TOUTES LES FICHES THÉMATIQUES

histoire

Bercheny ou le 1er régiment de Hussards

modifié le 07 novembre 2016

autres spécialités

Des armes et des hommes

modifié le 07 novembre 2016

Le premier régiment de hussards, levé parmi les proscrits hongrois par le comte de Bercheny, vit le jour en France en 1720. Commandé par ce dernier jusqu’en 1751 puis par ses deux fils jusqu’à la Révolution, les hussards de Bercheny prirent dès lors le nom de 1er régiment de hussards.

+ Lire la suite

L'histoire des hommes est aussi celle des armes. Dès la Préhistoire, l'homme a dû s'adapter, attaquer et se défendre mais aussi chasser pour survivre. Le XIVè siècle a vu apparaître la poudre qui a donné naissance à l'arme à feu bouleversant la guerre et la chasse. Au cours de leur histoire, les armes offensives ou défensives ne seront pas seulement des outils, mais aussi des objets d'art somptueusement travaillés.

+ Lire la suite

arts graphiques

Entretien avec Jacques Muron

modifié le 17 février 2015

(avec visite guidée en VIDEO) Une marque de diffusion du savoir astronomique grec a été identifiée à Toulouse-même ! Dans la basilique de Saint-Sernin, monument géré par la Conservation du Musée Saint-Raymond, deux cartes du ciel ont été peintes au XIIIe siècle. Elles représentent un document archéologique d'une portée intellectuelle primordiale pour l'histoire de l'enseignement religieux et universitaire à Toulouse au XIIIe siècle.

+ Lire la suite

Entretien avec Jacques Muron - 17 janvier 2012 à Mane (Haute-Garonne). Son travail a fait l'objet d'une exposition au Musée Goya "le burin sorcier" présentée du 16 mars au 17 juin 2012.

+ Lire la suite

peinture / sculpture

La Modernité en Espagne

modifié le 22 janvier 2015

arts graphiques

Ingres et sa ville natale Montauban

modifié le 21 janvier 2015

En Espagne, la période entre 1880 et 1936 présente une unité culturelle en termes de renouveau littéraire et artistique, avec deux grands mouvements le Modernisme et la Génération 98. Cet "Âge d'argent" est une réponse à la profonde crise morale que traverse l’Espagne en plein déclin tout au long du XIXe s.

+ Lire la suite

Ingres et ses relations à sa ville natale Montauban... : Alors qu’il connaît enfin la gloire et les honneurs et que le Tout-Paris se l’arrache pour lui offrir soirées et dîners, ses rapports avec la « cara patria », comme il la nomme, reposent sur un étrange paradoxe : la nostalgie des souvenirs d’enfance et l’envie exprimée dans de nombreuses lettres à ses amis de revenir sur la terre de ses origines confrontées à l’absence effective de visites à son pays.

+ Lire la suite

arts graphiques

Le Bestiaire d'Ingres

modifié le 27 juin 2014

peinture / sculpture

Lucie Bouniol, de la forme à l'intangible

modifié le 24 mars 2014

La représentation animalière a une place importante dans les dessins de Ingres. Si les animaux ne constituent jamais un motif iconographique unique, ils sont néanmoins présents dans plus d’une centaine de feuilles et bénéficient d’une importante attention du peintre : attitudes, détails anatomiques notamment.

+ Lire la suite

Texte de présentation de l'exposition Lucie Bouniol, une femme pour l'Art, du 28 février au 4 mai au musée Goya de Castres.

+ Lire la suite

littérature

Les Carnets de Lucie Bouniol (1896-1988)

modifié le 24 mars 2014

archéologie

Les monnaies à l'époque romaine

modifié le 28 février 2014

Lucie Bouniol était une personne sensible et sensitive comme le prouve les six carnets de son journal intime qu’elle a rédigés de 1927 à 1958. Ce sont des impressions fugitives, des jugements pertinents parfois des critiques acerbes du milieu artistique de l’entre-deux-guerres qu’elle côtoyait avec assiduité.

+ Lire la suite

À l’époque romaine, la monnaie est, comme aujourd’hui, un objet de la vie quotidienne ; toutes les catégories sociales sont en contact avec elle. En plus de sa fonction économique, elle est un instrument de propagande au service du pouvoir en place.

+ Lire la suite

histoire

Les Hussards : corps de légende...

modifié le 05 février 2014

histoire

La tenue "à la hussarde"

modifié le 05 février 2014

Ce corps de légende a vu le jour en Hongrie au XVIe siècle et s’est répandu à travers l’Europe entière, atteignant même au XIXe siècle plusieurs pays des deux Amériques. En France leur création est plus récente : le 17 juillet 1635 le Cardinal de Richelieu suggéra au Roi Louis XIII leur création, puis sous Louis XIV est mis sur pied un régiment de Hussards fort de 500 cavaliers et dont le commandement est confié au Baron Corneberg.

+ Lire la suite

L’uniformologie est une partie de l’histoire du costume, et lui-même étant une branche non négligeable de l’histoire des civilisations. Pour les hussards le costume joue un rôle déterminant qui le différencie de tous les autres cavaliers de l’histoire et cela dans tous les domaines de la vie.

+ Lire la suite

peinture / sculpture

Zadkine et son exil forcé à New York de 1941 à 1945

modifié le 05 juin 2013

autres spécialités

Les armures japonaises

modifié le 22 mai 2012

Réfugié à New York de juin 1941 à septembre 1945, malgré sa répugnance à partir de France, l’artiste laisse crier son cœur par le travail de ses mains. l"oeuvre "La France Prisonnière" devient le manifeste de l’enfouissement de Zadkine à New York pendant ces années tragiques, entre abattement et résistance, prostration et révolte.

+ Lire la suite

Il est difficile de dater de manière exacte l’apparition des armures au Japon. Les premiers témoignages attestant de leur emploi se trouvent sur des haniwa -cylindres de terre cuite à destination funéraire- datant du IVème siècle de notre ère représentant des guerriers coiffés d’un casque à visière et vêtus d’une cuirasse dont on distingue les plaques articulées.

+ Lire la suite

archéologie

Les ateliers de potier de la Graufesenque

modifié le 28 mars 2012

archéologie

Les Antonins, empereurs du Ier siècle

modifié le 16 décembre 2011

C’est au Musée de Millau que sont conservées les collections issues des fouilles de La Graufesenque, qui ont livré les éléments de technique de production de sigillée lisse ou décorée, les poinçons, les moules, les précieux bordereaux d’enfournement, mais aussi tous les objets utilisés au quotidien par les habitants de Condatomagos, qui priaient dans les temples, qui commerçaient, qui vivaient dans ce bourg gallo-romain.

+ Lire la suite

Trajan, Hadrien, Antonin le Pieux, Marc Aurèle, Lucius Verus et Commode furent tour à tour empereur de cette dynastie, de 98 à 192. Ces hommes puissants élevés au rang de "premier des citoyens", concentrèrent tous les pouvoirs. La diffusion de leurs portraits sculptés illustrent déjà l’utilisation de moyens de communication par l’image pour assurer prestige et autorité.

+ Lire la suite

archéologie

Le mythe du rapt de Proserpine

modifié le 14 décembre 2011

archéologie

La cité romaine de Tolosa

modifié le 04 novembre 2011

Le Rapt de Proserpine est un poème composé par Claudien vers 395 après J.-C. Proserpine, fille de Déméter et de Zeus fut enlevé par Hadès, le frère de Zeus qui la lui avait promise. La légende de cette divinité est facile à interpréter... Proserpine enfermée dans les enfers, puis Proserpine de retour auprès de sa mère, correspond au cycle de la végétation, ensevelie sous terre en automne et hiver puis renaissant aux belles saisons.

+ Lire la suite

Le peuplement de la plaine toulousaine est attesté pour la période protohistorique. Cette époque, appelée aussi âge des métaux, s’étend de 2300 aux années 50 avant notre ère. La fin de cette période est marquée en Europe occidentale par l’essor de la culture celte. Les peuples celtes installés en Gaule sont nommés « Gaulois » par les auteurs de l’Antiquité. Toulouse, appelée alors Tolosa, était la capitale des "Tolosates", un peuple faisant partie de la confédération des Volques Tectosages.

+ Lire la suite

arts graphiques

Les Caprices de Francisco de Goya

modifié le 18 octobre 2011

arts graphiques

Goya : Les Désastres de la guerre

modifié le 18 octobre 2011

Ce recueil de 80 planches édité pour la première fois en 1799 par l’artiste lui-même demeure l’un des ensembles gravés les plus célèbres de la fin du XVIIIe siècle. Son succès lui vient à la fois de la critique philosophique des mœurs de la société espagnole de l’époque (scènes de galanterie, d’inquisition) mais aussi des images fantasmagoriques (scènes de sorcellerie) dont Goya se sert pour traduire ses préoccupations, ses phobies et ses expériences.

+ Lire la suite

Début de l’année 1808, les troupes de Napoléon Ier sous prétexte de conquérir le Portugal envahissent l’Espagne. Le Roi Charles IV et son fils Ferdinand VII sont écartés du pouvoir et Joseph Bonaparte, frère de l’empereur, est installé sur le trône. Poussée à l’émeute par les nobles et les réformistes, la population de Madrid se révolte. L’insurrection s’étend peu à peu à tout le pays et l’Espagne connaît l’un des pires moments de son histoire...

+ Lire la suite

histoire

Séville et le Siècle d'Or

modifié le 18 octobre 2011

arts graphiques

Goya graveur

modifié le 04 octobre 2011

A la fin du XVIe siècle, Séville jouit d’une situation toute particulière : elle est à la fois le port des Amériques où affluent les richesses du Nouveau Monde et la quatrième ville d’Europe par sa population après Paris, Londres et Naples. Elle attire les marchands, les banquiers et les aventuriers (picaros), mais aussi les artistes qui viennent de fort loin s’installer sur les bords du Guadalquivir.

+ Lire la suite

Dès le premier tiers du XIXe siècle, Goya fut célèbre en France non par sa peinture, mais par ses gravures et notamment grâce à la série "Les Caprices".

+ Lire la suite

peinture / sculpture

Ingres et la couleur

modifié le 30 septembre 2011

peinture / sculpture

Ingres et la musique

modifié le 30 septembre 2011

« Le dessin est la probité de l’art ». De cette phrase, Ingres semble avoir fait une devise qu’il suivit durant toute sa longue carrière. Si le trait et sa grande maîtrise ont établi la fortune critique du peintre de "la Grande Odalisque", qu’en est-il de son rapport à la couleur ? Divers témoignages reconnaissent à Ingres une grande aisance dans le maniement de la mine de plomb, mais lui reprochent souvent, et parfois vivement, son usage de la couleur.

+ Lire la suite

L'expression proverbiale "avoir un violon d’Ingres", née à la fin du XIXe siècle dans l’entourage de Théophile Gauthier, est encore employée aujourd’hui. "Avoir un violon d’Ingres" signifie avoir une activité à côté de son occupation principale. La permanence de cette expression témoigne, à travers les âges, de l’attachement d’Ingres à « cet art divin qui embaume ma vie », disait-il.

+ Lire la suite

préhistoire

La Préhistoire en Pays rabastinois

modifié le 29 septembre 2011

traditions / ethnographie

Les cires de deuil

modifié le 29 septembre 2011

Du paléolithique inférieur (500.000 av.J.-C.) à l'âge du bronze (1.000 av. J.-C)., le Pays rabastinois conserve de nombreux témoignages de l'activité humaine préhistorique.

+ Lire la suite

Dans les vallées pyrénéennes aux 19e et première moitié du 20e siècles, les cires de deuil ont un usage rituel lors des enterrements. Allumées, elles symbolisent durant un an la présence des défunts. Les croyances populaires leur ont données aussi des usages de protection et de guérison.

+ Lire la suite

préhistoire

Les statues-menhirs

modifié le 29 septembre 2011

arts graphiques

Yvette Guilbert, la diva du café-concert

modifié le 27 septembre 2011

Une statue-menhir est une sculpture fichée en terre dont la forme générale, à bords parallèles et partie supérieure arrondie, fait penser à un menhir, d'où son nom. La surface est sculptée en bas-relief ou gravée, de façon à représenter des personnages féminins ou masculins.

+ Lire la suite

Yvette Guilbert connaît ses premiers succés en 1890 au Divan Japonais où Toulouse-Lautrec la remarque. Elle devient la vedette des cafés-concerts puis, de 1924 à 1936, tourne pour le cinéma où elle s'illustre notamment dans ''Pêcheur d'Islande''.

+ Lire la suite

arts graphiques

Toulouse-Lautrec, affichiste

modifié le 27 septembre 2011

peinture / sculpture

Toulouse-Lautrec et Yvette Guilbert

modifié le 27 septembre 2011

La première affiche « Moulin-Rouge, la Goulue » commandée en 1891 à Lautrec par Zidler, directeur du célèbre cabaret, est un succès. Elle incite Lautrec à s’engager dans la création d’affiches et plus largement de lithographies. Entre 1891 et 1900, Henri de Toulouse-Lautrec crée 31 affiches et près de 325 lithographies qui lui permettent de se faire connaître d’un plus large public.

+ Lire la suite

Vedette du café-concert, Yvette Guilbert passionne Toulouse-Lautrec qui la représente dans de nombreux tableaux, dessins et lithographies.

+ Lire la suite

arts graphiques

Toulouse-Lautrec et les maisons closes

modifié le 27 septembre 2011

peinture / sculpture

Toulouse-Lautrec et le portrait

modifié le 27 septembre 2011

Comme ses contemporains, Toulouse-Lautrec s’intéresse au thème des maisons closes et de la prostitution. Il produit et expose un grand nombre d’oeuvres sur ces sujets entre 1891 et 1895.

+ Lire la suite

L’essentiel même de la quête de Toulouse-Lautrec est une recherche de l’humain. Peint, dessiné ou gravé, le portrait domine tout son oeuvre.

+ Lire la suite

arts graphiques

Toulouse-Lautrec et le monde du spectacle

modifié le 27 septembre 2011

arts graphiques

La lithographie

modifié le 27 septembre 2011

À son arrivée à Paris, Henri de Toulouse-Lautrec, jeune aristocrate de Province, découvre Montmartre et ses divertissements populaires. En 1894 il s’installe définitivement dans la maison contiguë à son atelier, au pied de la Butte, où fleurissent les cabarets et les cafés-concerts.

+ Lire la suite

Inventée en 1876 à Münich par Aloÿs Senefelder, la lithographie est une technique d’impression fondée sur la répulsion réciproque de l’eau et des corps gras.

+ Lire la suite

histoire

Le Palais de la Berbie

modifié le 27 septembre 2011

peinture / sculpture

Ingres et la troisième dimension

modifié le 01 septembre 2011

Le nom du Palais vient du mot occitan "bisbia", devenue "verbie" puis "berbie" et qui signifie évêché.L'édification du Palais se déroule en de nombreuses étapes : la construction elle-même s'étale entre 1228 et 1306.

+ Lire la suite

Tout au long de sa carrière Ingres entretint avec l’univers de la sculpture un rapport particulier. Admiré pour sa science du contour des formes, l’artiste est moins connu pour son attrait du relief.

+ Lire la suite

archéologie

La villa gallo-romaine de Las Peyras

modifié le 26 avril 2011

littérature

Le Cahier vert de Maurice de Guérin

modifié le 23 juin 2009

La villa gallo-romaine de Las Peyras, à 1 km au nord de Rabastens, a été active du Ier au Ve siècle ap.JC. Fouillée dans les années 1970, elle a fourni un riche matériel archéologique.

+ Lire la suite

Le 15 mai 1840, les lecteurs de la Revue des Deux Mondes découvrent sous la plume de George Sand l’œuvre d’un poète inconnu, Maurice de Guérin (1810-1839), mort 10 mois plus tôt, à l’âge de 29 ans. La publication du poème en prose Le Centaure et de Glaucus ainsi que des extraits de son journal intime le Cahier Vert, révèle au public la beauté insolite de l’œuvre de Maurice de Guérin.

+ Lire la suite

L'ENCYCLOPEDIE

Les fiches thématiques

+ Toutes les fiches thématiques

Les fiches artistes

+ Toutes les fiches artistes

design : neo05