Haute-Garonne (31)

Musée de Saint-Gaudens et du Comminges [Saint-Gaudens, 31]

Collection : Arts et traditions populaires de Saint-Gaudens et du Comminges

Cliquer sur les vignettes pour agrandir l'image ou accéder à la fiche œuvre

  • écran à main -  Anonyme

+ Voir toutes les œuvres de la collection

Constituées majoritairement par des dons dans les années 1960, les collections d'arts et traditions populaires du Musée de Saint-Gaudens et du Comminges ont ensuite été enrichies par des acquisitions, à partir des années 1990. 143 donateurs sont répertoriés entre 1962 et 1980.
Composées de 650 objets, les collections nécessitent aujourd'hui une campagne de restauration.
Elles nous transmettent une vision particulière : celle des donateurs et de la municipalité créatrice du musée envers les éléments du patrimoine passé à sauvegarder, à un moment où la ville se développait et s'ouvrait au modernisme.
Ces objets présentés par métiers : sabotier, tonnelier, maréchal-ferrant, tailleur de pierre, agriculteur, permettaient de reconstituer des instantanés de la vie au XIXe siècle et au début du XXe,  et plus largement, l'activité économique avec les foires et marchés drainant la population environnante ; leur point d'orgue était la reconstitution d'un intérieur commingeois du début du XXe siècle.
La dénomination vernaculaire des objets a été, la plupart du temps, relevée vraisemblablement auprès des donateurs et transcrite selon la phonologie du français. Pour ces objets, la dénomination gasconne est essentielle. En effet, certains d'entre eux ne sont désignés qu'en cette langue (les tus e coulade, par exemple, dont on est bien en peine de traduire l’appellation). Ces noms ont été retranscrits selon la normalisation orthographique occitane. Cependant, des appellations ont certainement été perdues, l'occitan/gascon différant souvent entre les villages.
Jusqu'au récolement de l'été 2013, ces salles présentaient la même configuration qu'à l'origine et renfermaient des objets majoritairement en bois mais aussi souvent composites. Au cours du récolement, un déménagement prévu en vue de travaux projetés, a fait prendre le parti de ne pas remettre les objets en vitrine après leur constat d'état.

+ Imprimer

design : neo05