Haute-Garonne (31)

Musée Georges Labit [Toulouse, 31]

À propos du musée

Logo des Musées de FranceMusée Georges-Labit Ville de Toulouse, www.toulouse.fr

Au musée Georges-Labit, l’histoire des collections se mêle à bien des aventures, celles d’hommes épris de voyages et d’histoire. Amateurs discrets ou acteurs des grands événements de leur temps, ils ont su rassembler ces objets du passé qui constituent aujourd’hui un témoignage et un moyen de découvrir des civilisations lointaines et disparues.

Le musée Georges-Labit est d’abord l’œuvre d’un grand voyageur : Georges Labit (Toulouse, 1862-1899). Grâce à lui, la ville de Toulouse possède l’un des plus anciens musées d’art asiatique en France, le second après le musée Guimet de Paris.
Il entreprend dès 1879 ses premiers voyages, d’abord à travers l’Europe, de l’Italie à la Norvège, poussant même jusqu’à la Laponie, une région rarement visitée à l’époque. Il parcourt également l’Afrique du Nord, rassemblant ses premières collections.
En 1889, il s’embarque à Marseille pour un voyage décisif qui le mène, par le canal de Suez, jusqu’en Asie. La Chine et le Japon le marquent profondément. Passionné d’ethnologie, d’histoire de l’art et d’histoire des religions, il choisit ses acquisitions sans a priori, mêlant œuvres d’arts et objets plus modestes, témoins de la vie des populations locales.
A son retour à Toulouse, le projet de création d’un musée prend corps. Il élabore avec un architecte toulousain, Jules Calbairac (1857-1935), un projet de bâtiment d’inspiration mauresque, dans le style des villas exotiques alors à la mode.

design : neo05